Et si la clé du bonheur, c’était de faire quelque chose par soi-même ?


14 Avril 2017
14 Avril 2017

Qu'est-ce qui rend vraiment heureux ? Une montre en or ? Une belle voiture ? Un million sur son compte en banque ? Ou un million de fans sur Instagram ? Le psychologue hongrois Mihaly Csikszentmihalyi a fait une découverte. Laquelle ? Notre collègue de l'équipe Communication de Jimdo Christian Riedel vous raconte cela tout de suite.

 Temps de lecture : environ 3 minutes

Mihaly Csikszentmihalyi n'a pas eu une enfance facile. Il a grandi pendant la seconde guerre mondiale et a vu des vies se briser autour de lui. Et des gens qui n'ont pas réussi, une fois la guerre terminée, à se construire une vie heureuse. 

 

Mais qu'est-ce qui rend les gens heureux finalement ? Cette question ne l'a jamais quitté. À l'âge de 22 ans, il partit s'installer aux États-Unis, étudia la psychologie et travailla dans plusieurs universités. Puis il remarqua que les artistes, quand ils sont perdus dans leur processus créatif, avaient l'air particulièrement heureux. 

 

Il se mit alors à faire des recherches. Pendant plusieurs années, il demanda à des gens d'écrire, à différents moments, de la journée ce qu'ils faisaient et comment ils se sentaient en le faisant. Il observa des artistes, des entrepreneurs, des moines, des gens ordinaires. Le résultat était toujours le même : ces personnes ressentaient de grands moments de bonheur et de plaisir quand ils se livraient à des activités perçues comme créatives.

 

Être dans le "Flow"

 

Travailler sur son propre projet plonge les gens dans un état particulier de joie et de bonheur, que Csikszentmihalyi nomme le “F” :

 

Vous êtes complètement absorbé par une occupation et en oubliez le monde extérieur. Cela vous donne un sentiment de clarté intérieure. Vous savez ce que vous avez à faire et quelle est la prochaine étape. Une certitude intérieure vous dit que vous pouvez accomplir cette tâche, que vos idées et vos actions suffisent à avancer. Il n'y a pas d'inquiétude concernant le résultat ou ce que les autres pourront en penser. La profonde motivation personnelle d'agir est déjà suffisante.

 

Avez-vous déjà connu ce sentiment d'être dans le Flow ? Au yoga par exemple. En brassant sa propre bière. En exposant ces propres photos. Peu importe ce que c'est ; que vous souhaitiez réaliser une idée, monter un business ou simplement créer un site Jimdo pour un projet : quand on est absorbé par ce que l'on fait, on se sent bien. Et le résultat ne peut s'en trouver que meilleur. Alors qu'est-ce qui nous empêche d'en faire davantage ?

 

 

Faites davantage ce qui vous rend heureux - un dicton que l'on voit souvent sur Internet. On peut même l'acheter sous forme d'autocollant. Mais plus simple à dire qu'à faire. Même quand on sait ce qui nous fait plaisir, il est souvent difficile de se lancer.

 

Pourquoi certains auteurs ont le syndrome de la page blanche, alors même qu'ils adorent écrire ? Pourquoi de nombreux bricoleurs très doués n'osent pas vendre leurs créations ? Et pour quelles raisons il nous paraît parfois compliqué de mettre notre site web à jour ?

 

Souvent ce sont nos propres doutes qui nous barrent la route. La peur de ne pas avoir les capacités nécessaires, de ne pas être assez pro. On se demande si ça vaut le coup d'y passer du temps et de l'énergie. Et si on échouait ? Dès que les doutes prennent le dessus, la confiance dans notre propre créativité disparaît. Et plus on réfléchit, plus il va être difficile de s'y mettre.

 Christian Riedel  Communication Jim
Christian Riedel Communication Jim

Partage ton témoignage sur ce livre d'or en postant tes commentaires sur cette page.

Commentaires : 2
  • #2

    Mlle Shang Marthe (samedi, 02 janvier 2016 22:50)

    Remerciements ...

    "La rencontre se tenait le Dimanche 29 Novembre 2015 dans un centre de formation de la ville. Nous avions deux réunions: le matin et l'après-midi le même jour. Les membres qui ne pouvaient pas venir le matin étaient venus l'après-midi. Les échanges entre Mohamadine HAMADJODA , les membres et les membres de bureau, nous ont permis de voir clair ce que l'association peut faire et doit faire pour avancer et contribuer au développement de chacun, de son entourage et de notre pays. Son passage a également apporté ses fruits car cela a encouragé les membres à avoir de la motivation d'agir et aussi cotiser, si avant, ils étaient réticents à entreprendre à cause des difficultés de la vie quotidienne. Ainsi, nous vous remercions de l'avoir envoyé visiter notre association" - Mlle Shang Marthe de l'association TRUBICAS (Makapé Douala).

  • #1

    EDWIGE BAMAKO (samedi, 09 octobre 2010 11:56)

    Nous apprécions ce que vous apportez à tous ces jeunes que nous vous avons recommandés. Les résultats de formation à distance se présentent très bien et nous en sommes fiers à présent.

    EDWIGE BAMAKO